Le Courrier Michel Perritaz

Sab, 28/08/2004 - 00:00

Formée à l'école du chant classique et de la chanson traditionnelle italienne, Lucia Albertoni a longtemps formé un duo fameux avec la chanteuse sarde Marina Pittau.

A l'enseigne de Canzoni di vento (chansons de vent) la chanteuse tessinoise sort aujourd'hui un tout premier CD en solo, un opus qui aura valeur de révélation pour ceux qui ne connaissent pas encore la voix exceptionnelle de «la» Albertoni: dès la première plage, son chant les guidera, au gré d'un itinéraire plein de surprises, dans l'univers musical d'une forte personnalité. Celui d'une chanteuse latine qui aurait croisé Piaf et Ute Lemper sur sa route. Pour bien planter le décor de ces Canzoni di vento, les deux complices de Lucia, Pierre-Alain Magni à la guitare et Marta Przekaza aux chant et petites percussions, ont peaufiné avec une connivence palpable des arrangement et un accompagnement tout en finesse.

Un disque à découvrir toute affaire cessante avant d'applaudir son auteure-compositrice-interprète sur scène - par exemple aux Spectacles Onésiens (à Genève) où Lucia Albertoni se produira à la fin de l'année.